Le top 5 des métiers du Cloud, du Big data et de la Cybersécurité

Développeur, consultant, ingénieur, chef de projet et analyste data sont les profils les plus recherchés, selon l’Apec et l’OMT.

En partenariat avec l’Observatoire des métiers des télécommunications (OMT), l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) dresse un panorama des métiers et des compétences les plus recherchés dans l’informatique en nuage, les mégadonnées et la sécurité IT.

L’étude porte sur l’analyse de 22 métiers et 21 067 offres d’emploi (soit 4% de l’ensemble des annonces indexées par l’Apec en 2017). 50% des offres agrégées concernent des profils spécialisés Cloud, 37% Big data et 13% Cybersécurité.

Au sein de chaque domaine étudié voici le top 5 des métiers les plus demandés :

Dans le Big data :

1. Développeur intégrateur (48% des offres Big Data)
2. Chef de projet big data (15%)
3. Architecte (10%)
4. Consultant (9%)
5. Data analyst (8%)

Dans le Cloud :

1. Consultant cloud (21% des offres Cloud)
2. Ingénieur développement (21%)
3. Ingénieur commercial (20%)
4. Administrateur cloud (15%)
5. Chef de projet cloud (11%)

Dans la Cybersécurité :

1. Consultant en cybersécurité (40% des offres cybersécurité)
2. Chef de projet spécialisé (20%)
3. Ingénieur commercial (18%)
4. Ingénieur sécurité (8%)
5. Analyste cybersécurité (6%)

La prime aux jeunes cadres

Les entreprises recherchent essentiellement des qualifications de niveau Master et des profils issus d’écoles d’ingénieurs (dans au moins 8 cas sur 10). En plus d’une expertise technique, de solides capacités relationnelles (soft-skills) peuvent faire la différence.

Dans ce contexte, les offres, dans leur majorité, ciblent des talents dotés de 1 à 3 ans d’expérience professionnelle. C’est le cas de 54% des offres d’emploi cadre dans la cybersécurité, 53% pour le Cloud et 51% pour le Big data.

Par ailleurs, les sociétés installées en Île-de-France émettent le plus d’offres (53%). La région Auvergne-Rhône-Alpes arrive ensuite (11%). Elle est suivie par l’Occitanie (9%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (6%), la Bretagne ou les Hauts-de-France (4% respectivement).

Tous les secteurs sont demandeurs ou presque. Mais ce sont les activités informatiques qui diffusent le plus d’offres dans les trois domaines concernés (jusqu’à 58%).

Toutefois, comme le rappelle l’Apec, des entreprises en situation de concurrence peuvent diffuser la même offre pour une même mission par anticipation de marchés. Ce qui gonfle artificiellement le nombre d’offres, puisque in fine une seule entreprise remportera le marché. D’autres diffusent des offres en continu pour constituer un vivier de candidats, « sans nécessairement avoir un poste à pourvoir à l’instant T », précise l’Apec dans son étude.

En revanche, elle ne fait pas mention des niveaux de salaire.

(crédit photo © Olivier Le Moal – Shutterstock)

Source

Développez votre business avec le cloud Microsoft

Transformation numérique : Sept étapes vers la réussite

D’après Çağlayan Arkan, directeur général du département de la fabrication et des ressources à l’échelle mondiale de Microsoft le 6 juillet 2016

Inscrit sous Retail & biens de consommation

La transformation numérique nous attend, et chaque secteur d’activité et chaque entreprise en fait partie. Le changement arrive vite et bon nombre, sinon la totalité, des secteurs d’activité seront redéfinis. Cette nouvelle ère est définie par la transformation et la perturbation. Les perturbateurs se trouvent parmi les premières organisations numériques qui définissent à quoi ressemble réellement une « entreprise numérique ».

Avec ce sujet qui préoccupe les dirigeants, presque toutes les entreprises se posent la même question, quelle que soit leur taille et leur secteur d’activité : Que signifie réellement une transformation numérique ? Quels sont les prérequis ? Qu’est-ce qui est important ?

Cette transformation exige un nouvel état d’esprit

La transformation numérique est une proposition technologique. Nul doute que l’impact de la technologie est sans précédent en termes d’objets comme la puissance de calcul et le stockage illimités qui deviennent réalité aujourd’hui, ainsi que les possibilités offertes par des technologies perturbatrices telles que l’IoT, l’intelligence artificielle, l’apprentissage approfondi, la réalité mixte, etc.  Par conséquent, on peut dire que la technologie va de nouveau changer le monde.

Nous savons également que la capacité à connecter et à gérer tous les actifs, produits, employés et clients à l’échelle mondiale n’a jamais vraiment été possible. Pourquoi est-ce important ? Je crois en l’idée que l’optimisation des parties sous-optimise le tout. Pour la première fois, des grandes entreprises pourront optimiser leurs activités à un niveau mondial d’une façon qui n’était pas possible auparavant.

Avec ces pensées en arrière-plan, j’ai compilé mes idées et mes observations en sept étapes clés dont les responsables d’aujourd’hui doivent tenir compte lorsqu’ils planifient leur propre transformation numérique Je vous encourage à télécharger ce guide par étapes pour comprendre ces recommandations et découvrir comment vos entreprises peuvent rester pertinentes et compétitives dans la nouvelle ère numérique d’aujourd’hui.

Téléchargez : Transformation numérique : Sept étapes vers la réussite

Twitter : @Caglayan_Arkan

Windows 10 : le Windows Store ne proposera pas que des applications Modern UI

Avec Windows 10, le Windows Store pourrait évoluer et ne pas limiter les téléchargements aux seules applications tactiles pour Modern UI. On pourrait aussi y trouver des contenus numériques.

Windows_Product_Family_9-30-Event-741x416

Désormais disponible en Technical Preview, Windows 10 continuera à évoluer progressivement jusqu’à sa sortie prévue pour cet été. Parmi les futures nouveautés qui ne sont pas encore disponibles, il y aura certainement un nouveau Windows Store. Et celui-ci ne sera plus réservé aux seules applications tactiles dédiées à l’interface ModernUI, mais à l’ensemble des logiciels pour Windows. C’est en tout cas, ce qu’annonçait Microsoft dans un billet publié sur son blog officiel et remarqué par le site Neowin.

« Annonçait » puisque l’éditeur n’a sans doute pas entièrement assumé ses propos, car il a totalement fait disparaitre ce billet de la surface du Web. Toutefois, cette évolution serait tout à fait logique étant donné qu’avec Windows 10 les applications ModernUI peuvent s’afficher de façon fenêtrée en mode bureau. Par ailleurs, avant d’être effacé, le billet précisait que Microsoft souhaitait aller encore plus loin en proposant de la musique, ou des vidéos sur ce Windows Store. (EP)

Source: Cnet France